Array
(
)
Acheter votre terrain : Les pièges à éviter

Achat d'un terrain : les pièges à éviter

 

Trouver le terrain adapté à son projet ne se limite pas à sa situation géographique ou son exposition.

Voici la synthèse des points de vigilance à respecter.

 

Attention aux frais de viabilisation

Un terrain vendu sans viabilisation peut afficher un prix de vente plus faible qu’un autre terrain viabilisé à surface équivalente. Les frais de viabilisation peuvent varier sensiblement en fonction de l’environnement du terrain. Par exemple, selon le côté de la rue où se situent les réseaux, la viabilisation pourra faire appel à des traversées de voirie et sera donc plus coûteuse. Si le terrain n’est pas desservi par l’assainissement collectif (tout-à l’égout), vous devrez avoir recours à un système d’assainissement autonome (plus cher).

 

Pour mémoire, la viabilisation concerne l’arrivée des réseaux publics en limite de propriété. Ces réseaux arrivent dans des coffrets ou tabourets et sont installés par des entreprises missionnées par les services publics : EDF, GAZ, Eau potable, Eaux Usées, Eaux pluviales, Télécoms.

Les branchements caractérisent les réseaux situés entre les coffrets ou tabourets et la construction, généralement sous l’accès au chantier.

 

Afin de mieux appréhender ces frais à venir, nos conseillers peuvent vous les estimer lors d’un rendez-vous.

 

Pour viabiliser un terrain, il faut en être propriétaire. Ensuite, il faut s’adresser à chaque concessionnaire pour planifier leur intervention sur le terrain acquis.

 

Vérifiez la pente du terrain

Bien souvent, le terrain peut paraître plat et sans pente. Attention, cette perception de l’œil est souvent fausse. Il ne faut pas hésiter à nous solliciter pour une visite de terrain lors de laquelle nous pourrons mesurer la topographie du site. En effet, un terrain en pente fera appel à une technique de fondation différente et souvent plus coûteuse par rapport à un terrain plat.

 

Renseignez-vous sur la nature du sol

L’état visible d’un terrain peut ne pas refléter sa nature.

Pour en déterminer les principales caractéristiques, plusieurs solutions existent :

Ainsi, en fonction des éléments mis en évidence, le type de fondations retenues pourra varier et influencer votre projet.

 

Le terrain est-il en second rideau ?

Un terrain en premier rang se trouve le long d’une voirie. Par définition, le terrain en second rideau, ou second rang, se trouvera en cœur d’ilot tout en bénéficiant d’un accès en voirie au travers d’un chemin d’accès souvent de quatre mètres de largeur. Il aura donc souvent une forme dite « en drapeau ».

Cette caractéristique du terrain engendrera des réseaux de branchement et un accès chantier plus longs.

 

Quelle est l'exposition du terrain ?

L’exposition du terrain est donnée par rapport à l’accès à ce dernier. Privilégiez un accès situé en partie Nord du terrain afin d’avoir un jardin ensoleillé au sud.

Un accès en partie Sud imposera une recherche paysagère pour faire cohabiter l’espace jardin/terrasse et la circulation d’entrée à la propriété.

 

Quel est l'environnement du terrain ?

Une bonne exposition n’est pas qu’une question d’orientation de la maison. Il faut prendre en compte les vues, l’effet de masque bâti (ombres portées des constructions voisines), les arbres voisins que l’on ne peut pas élaguer, la gestion de leurs chutes de feuilles automnales…

 

En résumé

 

Lors de la visite d’un terrain susceptible de vous convenir, n’hésitez-pas à vous faire accompagner de l’un de nos conseillers.